Pouzauges 1920 – 1944 Natzweiler-Struthof

Résistant – Déporté

Fils de parents fonctionnaires du Trésor et des Postes, il fait ses études à La Roche-sur-Yon. Dès 1939, il s’engage et intègre l’école des élèves officiers de réserve de chars de combats à Versailles puis y rejoint l’École de l’Air. Il participe aux campagnes contre l’Allemagne et contre l’Italie.

Démobilisé le 7 mars 1941, il est employé par la Sûreté Nationale comme officier de paix à Nantes. Une couverture de choix pour celui qui rallie le réseau de renseignements Alliance. Il réalise des enquêtes, distribue des courriers, émet sur des radio clandestines et aide les prisonniers.

Parallèlement, le réseau des services de la sécurité militaire française (BCRA/BGER), organe de contre-espionnage dirigé depuis Londres et Alger par le colonel Paillote le recrute. Suite à l’arrestation d’un de ses contacts à Paris, il est arrêté par la Gestapo le 15 mars 1944.

Incarcéré à Nantes, il est transféré à Fresnes sous la classification « NN » puis déporté au camp de Schirmeck où les conditions de détention sont épouvantables.

Le 1er septembre 1944, face à l’avance des alliés, il est transféré en toute hâte tout comme ses 106 camarades au Struthof et abattu d’une balle dans la tête. Son corps est incinéré dans le four crématoire du camp.