Magne (Vienne) 1903 – 1953 Fontenay-le-Comte

Résistant – Déporté

Il commence son cursus scolaire à Poitiers et poursuit ses études de pharmacie à Toulouse. En 1932 peu après son mariage, il s’installe à Fontenay-le-Comte 22 rue Georges Clemenceau. A la déclaration de guerre, en 1939, il est mobilisé et affecté à l’hôpital des Armées à Nantes.

En 1943, il entre dans la Résistance. Il fait partie des successeurs de Robert Bonnaud, arrêté et déporté cette même année. Membre du réseau « Centurie », il est chargé de la réception des parachutages d’armes et de munitions. Sans doute à la suite d’une dénonciation, il est arrêté avec plusieurs de ses camarades le 15 février 1944, envoyé à la prison de Poitiers puis en mai au camp de transit de Compiègne.

En juin, il part d’abord pour le camp de concentration de Neuengamme, puis pour celui de Falkensee, libéré par les Russes. Le 5 juin 1945 il est de retour à Fontenay-le-Comte et reprend son activité professionnelle. En 1946 ses actions de Résistant lui valent la croix de guerre avec étoile d’argent remise par le général Koenig, ex commandant des FFI.

Dès son retour, il s’investit dans la vie de la ville : membre de plusieurs associations, il participe à la création de l’École municipale de musique. De 1945 à 1951, il est Conseiller Général pour le canton de Fontenay-le-Comte, parallèlement à ses activités communales. Il décède subitement d’une crise cardiaque alors qu’il fait des courses à La Rochelle.

Documents associés