Sainte-Flaive-des-Loups 1909 – 1980 La Roche-sur-Yon

Prisonnier évadé

Né dans une famille de cheminots, Albert s’installe après son mariage avec Juliette Chusseau comme menuisier à Sainte-Flaive-des-Loups. Il est mobilisé le 2 septembre 1939 au 18e régiment d’artillerie de Vannes.

Fait prisonnier dès le 16 mai 1940, il entame dans ce statut un long parcours de cinq ans. Après un voyage d’une semaine en train, il arrive en juillet 1940 au stalag 1B à Hohenstein en Prusse orientale avec le matricule 24853. Une première évasion en juin 1942 échoue.

Il est transféré à Rawa-Ruska en Ukraine, où il arrive le 18 juin 1942. Les conditions de vie sont dantesques : froid, travaux harassants, faim, aucune hygiène, sévices… L’espérance de vie n’y est que de quelques semaines. Les Russes avançant, il sera transféré 3 fois et réussira à rejoindre les Russes.

Au total, il aura passé 69 mois hors du foyer familial, et aura parcouru pas moins de 6 500 kilomètres en train, le plus souvent debout dans des wagons à bestiaux. Il rentre le 29 mai 1945 et retrouve sa femme et ses deux enfants. Redevenu menuisier, il aura deux autres enfants. Sa très bonne constitution, sa grande force de caractère et une grande solidarité lui ont permis de survivre.